Les livres nous donnent l'occasion de découvrir que nos idées si originales ne l'étaient pas tant que ça.
Abraham Lincoln

"C’est coton !"

Où l’on découvre que la voix du président américain porte très loin.

Champs de coton dans le Mississippi, 1898

Washington, 12 avril 1861. Depuis son bureau ovale de la Maison Blanche, le président Abraham Lincoln vient de prendre une grave décision. En guerre contre des États du Sud qui réclament leur indépendance, il vient d’imposer un blocage total de leurs ports. Sans ports, pas d’exportations. Et sans le revenu des exportations, impossible pour eux de devenir autonomes !

Mais la décision de Lincoln a des conséquences : ce "blocus" empêche l’envoi du coton vers l’autre côté de l’Atlantique. Or à l’époque, les usines textiles anglaises tournent à plein régime… avec le coton américain ! La pénurie de coton touche l'Angleterre de plein fouet. 

De nombreuses filatures licencient leurs ouvriers, d’autres se mettent à acheter du coton ailleurs : en Inde, au Brésil ou en Égypte… Dans ces pays-là, le coton devient très demandé et du coup, les prix montent ! Cela pousse les agriculteurs à produire plus.

La décision du président américain a produit une véritable réaction en chaîne sur le marché mondial du coton. Une réaction qui s’explique… par les mécanismes de l’offre et de la demande !

Alexander Gardner, Abraham Lincoln, 1856, Library of Congress